Flinders Ranges

A Port Augusta, qui rentre aisément dans le top 15 des villes moches d'Australie, nous avions le choix entre voyager au Nord vers le mythique Uluru, descendre au Sud sur la capitale Adelaïde ou prendre le temps de visiter les Flinders Ranges à l'Est.
Comme nous en avons soupé du désert et qu'une visite du caillou rouge nous impose plusieurs jours de voyage, nous abandonnons l'idée. Le besoin de nous perdre dans une grande ville n'était pas forcement pressé et un peu de rando nous ferait le plus grand bien, alors allons visiter cette chaîne de montagne.

Le premier soir est un enchantement.

Comme souvent en Australie, il faut payer pour rentrer sur le Parc National et pour y camper. En chemin, à quelques kilomètres du site, un groupe de kangourous et d'émeus attire notre attention. Nous prenons un petit chemin qui mène à un parking perdu dans les bois. La nuit tombait, l'endroit était magnifique, il n'en fallut pas plus pour nous convaincre de monter la tente là. Un petit feu et une bouteille de Shiraz Australien plus tard nous avions le nez pendu au ciel à contempler le premier croissant de lune et les étoiles.


La journée de rando sous un soleil de plomb nous mène au Wilpena Pound, un immense cratère vieux de plusieurs millions d'années où les légendes Aborigènes résonnent ça et là.

Flinders Ranges
Flinders Ranges
Flinders Ranges
Flinders Ranges
Flinders RangesFlinders Ranges
Flinders Ranges
Retour à l'accueil