Grande barrière de corail

Parmi les célébrités d'Australie, l'une d'entre elles attirait particulièrement notre attention depuis le début du voyage: la grande barrière de corail. Visible depuis l'espace, elle couvre 344 400 km², sur plus de 2600 km de long, de Bundaberg au Cap York.


Il était impensable pour nous de quitter la zone sans plonger dans le cœur de ce lieu enchanteur. Les options de croisières à la journée sont innombrables et chaque bateau propose de jeter l'ancre au large, permettant aux touristes d'approcher le récif corallien dans un sanctuaire dédié. Nous nous décidons pour un tour comprenant plongée et snorkeling (palme, masque, tuba) à volonté.


Après moins d'une heure de navigation, le spectacle est déjà saisissant. Difficile de trouver les mots pour décrire ce qui m'entoure à ce moment là. Imaginez ce que vous connaissez d'images de lagon, d'eau turquoise, d’îlots de sable blanc, de coraux... vous êtes encore loin de ce que je vois.

Grande barrière de corail

Le signal est donné d'enfiler les masques et de partir librement à la découverte des fonds marins. Sans plus attendre je saute dans l'eau (chaude) et m'immerge dans le monde du silence. Quelques gros poissons curieux nagent autour du bateau dans l'attente d'un lancé d’appâts (tout est fait pour satisfaire le client). Dessous, les coraux offrent des formes et des couleurs invraisemblables. Des milliers de petits poissons s'affairent dans ce jardin luxuriant sans s'offusquer de ma présence. Je ne sais plus où donner de la tête et reste des heures durant à arpenter les récifs. Une plongée de vingt minutes sera le point d'orgue de cette journée dans un univers magistral.


La grande barrière de corail est à la hauteur de sa réputation. Elle est malheureusement en danger à cause des changements climatiques, des cyclones et des activités humaines auxquels les fragiles coraux ne s'habituent pas. Si eux meurent, c'est tout l'écosystème qui bascule pour ne plus être qu'un champ de ruine. L'intense business touristique n'aide en rien à les protéger et même si chacun doit voir ça une fois dans sa vie, elle est quotidiennement sur-exploitée.

Grande barrière de corail
Grande barrière de corail
Grande barrière de corail
Grande barrière de corail
Retour à l'accueil